Taille - Woodtli + Leuba SA - Soins aux arbresWoodtli + Leuba SA – Soins aux arbres

Taille

« Tout le monde coupe, mais peu savent tailler. »

Citation de Jean de La Quintinie, agronome français du XVIIe siècle.

 

L’arbre en milieu naturel ne demande pas à être taillé. Les arbres peuplent la terre depuis des millions d’années, ils n’ont pas eu besoin de l’homme pour survivre à de multiples bouleversements.

L’arbre d’ornement a été sorti de son milieu naturel, l’homme se l’est approprié pour son esthétisme, pour les multiples agréments qu’il fournit.

Les situations dans lesquelles il est planté ne sont pas toujours idéales pour lui. Son volume, l’emprise de la couronne doivent quelques fois être contrôlés. La chute des branches ou d’un arbre fait partie du cycle naturel. Certaines interventions peuvent limiter les risques de rupture des arbres d’ornement.

Il faut différencier deux types d’arbres d’ornement.

Les arbres à forme architecturée

Ces arbres sont dès leur plus jeune âge taillés régulièrement dans le but de leur donner une forme et un volume voulus.

Le plus souvent, ces arbres se trouvent en milieu urbain où l’espace est restreint (avenue, quai, etc). Dans les jardins, cela permet de former des arbres ayant un rôle de parasol, ou de faire écran face à une contrainte visuelle (voisinage, route, etc.). Ces tailles architecturées offrent l’avantage de maîtriser parfaitement le volume des couronnes. En revanche, la silhouette de l’arbre va perdre la spécificité de l’espèce pour devenir massive et compacte. La taille doit être exécutée tous les 1 à 2 ans de préférence en hiver. Ces interventions fréquentes engendrent un coût d’entretien assez élevé.

Dans certains cas, l’utilisation d’essences à petit développement peut être favorable.

Les arbres à forme libre

C’est dans leur forme naturelle que les arbres sont les plus beaux et les plus majestueux. La taille se limitera à intervenir sur les défauts pouvant occasionner des risques de rupture ainsi que dans certains cas, au contrôle des dimensions de la couronne lié à l’environnement de l’arbre.

Les coupes seront de petits diamètres, le volume de branches enlevées ne doit pas être trop grand afin de pas perturber l’équilibre de l’arbre. Ce travail soigné ne peut être fait qu’en se déplaçant dans la couronne à l’aide de cordes et de harnais. Un arboriste-grimpeur doit avoir de bonnes connaissances de technique de grimpe, être en bonne forme physique, connaître la biologie des arbres, les aimer et les respecter.

 

« L’ignorance de la biologie des arbres a été et est encore la cause majeure des problèmes que rencontrent les arbres dans le monde ».

Citation du Prof. Alex Shigo, père de l’arboriculture ornementale moderne.

 

Faut-il tailler les arbres d’ornement ?